Les art'souilles

La Cie Les Art'souilles, est avant tout la rencontre entre des personnalités fortes et complémentaires où se croisent créativité, caractères et envie. Les membres de la compagnie, à la fois comédiens, auteurs, improvisateurs, cinéastes et clowns ont su mettre à profit leur diversité artistique, pour créer un univers parfois impertinent, délicieusement absurde et souvent joyeux ! "Arsouilles", un mot qui fait référence au populaire, aux mauvais garçons et voyous ! La Compagnie s'est littéralement inspirée de son propre nom, au sens noble du terme, en proposant au public des créations exigeantes sans se prendre au sérieux et toujours en gardant un ton légèrement irrévérencieux.

Nos spectacles : La Cantatrice Chauve (théâtre), Mission Molière (théâtre intéractif), United Coloc (théâtre), Doudou, t'es où? (spectacle jeune public), Les couleurs de toi (spectacle jeune public), Les suites d'un premier lit (théâtre), Le grand jeu de l'absurde (théâtre improvisé), L'amitié entre les hommes et les femmes n'existe pas (théâtre), Tenue de soirée exigée (spectacle improvisé), Service compris (improvisation), Cadavre exquis (théâtre improvisé)...

La Cie propose aussi des ateliers et stages de théâtre et d'improvisation pour enfants, adolescents et adultes, ainsi que des séminaires d'improvisation pour des écoles, et de la formation pour les entreprises.

Présentation de la troupe

Julien Bourières

Julien Bourières, membre fondateur de la compagnie Les Art'souilles, a pour passion le cinéma qui le pousse dès 1997 à réaliser et à jouer dans de multiples court-métrage amateurs.

En 2000, il fait la connaissance de Franck Regnier et Camille German et réalise en 2004 un court-métrage intitulé "Mégalomania" qui marque leur première collaboration.

En 2006, Julien réalise son premier court-métrage professionnel, "Catharsis". Le film reçoit un an plus tard le prix du jury du Festival de Vénissieux. La même année, il écrit et met en scène "les Boulets", spectacle de café théâtre réunissant Virginie Gros et Franck Regnier au petit théâtre du Guignol de Lyon.

En 2007, il participe en tant qu'assistant réalisateur aux trois nouveaux films des Art'souilles : "Passé sous silence" de Mathieu Berthon, "Aujourd'hui" de Franck Regnier et "Introduction au Russe Blanc" de Lionel Laval.

Après avoir fait une courte apparition dans le court-métrage "Très (très) chasse" de Mathieu Berthon en tant qu'acteur, il réalise avec Franck Regnier "Brain for Dogs" en 2009. Puis en 2012, il écrit et réalise avec Gaël Dubreuil la série Remember le cinéma.

Parallèlement à ses activités de cinéaste, Julien est comédien d'improvisation théâtrale au sein de l'équipe professionnelle d'improvisation des Art'souilles : EPITAF. Il participe à de nombreuses représentations de théâtre d'improvisation et de théâtre de rue.

Il joue également dans plusieurs pièces de théâtre au sein de la Compagnie : Voyage, La Cantatrice Chauve, Le Grand Jeu de l'Absurde, Les suites d'un premier lit, Mission Molière et Les Couleurs de toi.

Julien donne des cours d'improvisation à Lyon et à Vourles. Il est également formateur aux techniques d'improvisation auprès de diverses écoles de Lyon et de la région Rhône-Alpes et est rédacteur pour le Webzine Cinéma Kinok

Coline Bouvarel

Coline Bouvarel est la plus jeune recrue de compagnie Les art'souilles. Ayant suivi parallèlement des études supérieures – Khâgne, Master d'arts du spectacle – et une formation théâtrale – L'Acteraie, le Lien Théâtre – Coline est depuis longtemps passionnée de théâtre.

A partir de 2006, elle se forme à l'improvisation auprès de Gérald Gaudau et de Philippe Saïd, comédiens de la Lily. Coline découvre en 2008 le monde de Guignol et de la marionnette avec la Cie des Zonzons, et crée ses premières marionnettes lors des Chantiers de la marionnette en 2009. Elle conjugue impro et marionnette lors de stages auprès de Cyril Bourgois, Brice Coupey et Gérald Gaudau.

Avec le Collectif Mule2tête, elle joue Désir(s) d'être(s), de Odrée Herbinet, en 2009, au Théâtre des Clochards Célestes. C'est également en 2009 qu'elle aborde le travail avec des enfants. Elle intervient comme professeur de théâtre en école primaire et en club (Lyon, Feyzin, Communay), et comme professeur d'un laboratoire excentrique avec Fun Science.

A partir de 2010, Coline expérimente l'approche animale du personnage avec la Compagnie du Labo, et joue La fornication des anges, création autour des thèmes de l'avortement et de la prostitution.

En avril 2011, elle rejoint la Compagnie Les Art'souilles et participe à plusieurs de leurs créations.

Parallèlement, elle rencontre la Cie Et Son Personnel De Bord. Elle expérimente alors la technique des marionnettes à tringles et passe derrière le castelet-télé du spectacle jeune public Super Pirate, créé pour l'édition 2011 de Tout l'monde dehors, à Lyon.

Restant dans l'univers de la marionnette, Coline collabore avec la Cie Les Licornes Zébrées et Katia Charalambous pour créer Le Jeu des Rois, adaptation en conte jeune public du roman Les Cavaliers, de Joseph Kessel. Elle conte et anime les différents personnages grâce à ses marionnettes en tissus.

Gaël Dubreuil

Comédien, improvisateur et auteur, Gaël Dubreuil joue dans diverses pièces comme la Cantatrice Chauve d'Eugène Ionesco, mise en scène par Wihlem Queras (coup de cœur festival off Avignon 2010) ou Le Grand jeu de l'absurde de Franck Regnier et Priscilla Monchalin avec la Cie. Les Art'souilles.

Il collabore également avec la Cie Soleluna pour Néron la romaine de Michel Heim mise en scène par Georgio Carpintieri ou encore avec la Cie la Main qui Parle dans Naitre ou Quoi de neuf docteur de Delphine Gazzabin mise en scène par Pascale Diseur.

Improvisateur, il participe à de nombreux matchs, spectacles et concepts d'improvisation (Service Compris, Tenue de soirée exigée, Impro ciné /impro TV, Impro et Vous…) et intervient en tant que professeur à l'école Arts en scène de Lyon.

Auteur de théâtre, il a été récompensé par le Prix des Plumes de Grenoble en 2007 pour sa pièce L'amitié entre les hommes et les femmes n'existe pas, publié chez Publibook. Il a également écrit et mit en scène, avec Camille German, la pièce de théâtre Mission Molière en 2012 et Voyage ! en 2010.

Auteur de nombreuses nouvelles, il sort en 2012 son premier livre pour enfant Lucas et le parfum voyageur aux Editions Vilo.

Fortement impliqué dans la création, Gaël Dubreuil est par ailleurs le co-fondateur de l'Institut du Court-métrage Rhône Alpes.

Camille German

Camille German débute le théâtre et l'écriture dès son plus jeune âge. En 1995, elle intègre l'atelier théâtre du collège Fréderic Mistral au côté de Sarkis Tcheumlekdjian.

Dés 2004, parallèlement à ses études universitaires, Camille intervient dans des associations, des écoles primaires comme professeur de théâtre et musique et découvre l'écriture auprès de Claude-Henri Buffard et Lancelot Hamelin. Aujourd'hui encore, Camille met en scène et écrit de nombreuses créations pour enfants et adolescents.

Diplômée d'une licence de théâtre, elle participe, avec le soutien de Michel Pruner (Comédien, metteur en scène et professeur a l'université Lyon2), à la création d'une « petite forme » L'œuf dur, tiré d'un scénario d'Eugène Ionesco, qui sera jouée dans divers lieux Lyonnais tels que l'Espace Gerson, le complexe du rire, dans les rues du festival du jazz à Vienne, et sera retenue pour participer au festival Ionesco à Ermenonville.

Suite à ce succès, Camille décide d'aller plus loin dans sa démarche artistique, et crée une structure, qu'elle préside, pour y mêler ateliers théâtres, création, cinéma et improvisation: Les Art'souilles.

Au côté de Virginie Gros, elle se lance dans l'écriture d'une pièce de théâtre sur les femmes, « Parlez-moi d'elles », que toutes deux interprètent et mettent en scène à l'Epicerie moderne, puis au studio de la croix rousse.

Après un stage au cours Florent, Camille intègre, une école de théâtre Lyonnaise « L'acting Studio », où elle travaille l'écriture scénaristique auprès d'Alexandre Astier et Nicolas Gabion, et les méthodes de jeu de l'acteur studio auprès de Joëlle Sevilla et Alexis Henon.

En 2009, Camille se lance intensément dans le chant lyrique, et part travailler un trimestre au Québec. Ce fût une grande expérience humaine et artistique, en trois mois, Camille expérimente entre autre le théâtre de rue, coordonne différents évènements, travaille sur l'écriture et la présentation d'un slam, tourne dans des publicités sur le festival du nouveau cinéma de Montréal, et travaille sur un cabaret au Club soda de Montréal.

En 2010, Camille travaille à l'élaboration de « vignettes » sur l'homme idéal, ainsi que sur la mise en scène d'une pièce co-écrite avec Gaël Dubreuil : Voyage ! pour 2 représentations dans le cadre du festival "Osez rencontrer!" à l'Épicerie Moderne de Feyzin.

Pierre Guedon

A 13 ans à peine, Pierre Guedon, découvre le monde merveilleux du Théâtre en général et du Théâtre d'improvisation en particulier. Improvisateur depuis 1994, Pierre a rapidement trouvé ses marques dans cette discipline dont il s'est fait sa spécialité.

Il intègre ainsi la section Junior de la L.I.R.E (Ligue d'Improvisation de Rochefort et des Environs).

1997 marque son entré dans l'équipe de France Junior d'improvisation théâtrale, où il aura le bonheur de côtoyer les plus grands improvisateurs du moment. Il fera parti de cette équipe jusqu'à sa majorité. En 1999, Pierre est Vice-Champion de France d'improvisation avec la L.I.R.E.

Il continue son bonhomme de chemin au sein de différentes Ligues à travers la France. Au fil de ses pérégrinations, il acquiert ainsi une culture de l'improvisation des plus variées, et cumulera une cinquantaine de Matchs d'improvisation.

En parallèle, il reçoit une formation de comédien classique dés 1998, et participera à différentes pièces de théâtre comme Le malentendu, d'Albert Camus, Antigone de Jean Anouilh, et plus récemment Le Malade Imaginaire de Molière avec la compagnie Tribulation Théâtrale.

Il explore également les différentes formes d'expressions théâtrales, avec le théâtre de rue, le conte, le cabaret, le mime et collabore vivement de 1997 à 2001 aux nuits du patrimoine de Charente-Maritime avec la compagnie Les Allumeurs d'images.

En 2003, il intègre la Lilyade, ligue d'improvisation Lyonnaise. En 2005, Franck Regnier lui propose de partager son expérience de l'improvisation au sein de la compagnie des Art'souilles.En 2008, il intègre la section professionnelle de la compagnie.

Priscilla Monchalin

Priscilla Monchalin a grandi dans le Beaujolais, et à 18 ans elle rejoint le fief des Gônes pour y faire des études de théâtre. Son bac et son Deug d'arts en poche, c'est à Marseille qu'elle part pour évoluer dans l'école de théâtre et de cinéma Actor'sud.

Elle partage son temps entre des études de comédie et la création d'un spectacle Dansons sur l'arc en ciel, spectacle qu'elle a créé avec Mounir Othman et Estelle N'gouah Maviane et qu'ils emmènent au Bénin en 2000. Un voyage qui influencera son travail et ses choix artistiques.

Puis, à la fin de ses études, elle part avec une comédienne Marie-Leila Sekri, au pays de Maradona en pleine crise économique. Elles y rencontrent des artistes et elles reviennent avec un documentaire photos. Une nouvelle expérience outre atlantique qui renforce son envie de partager son métier dans tous les pays du monde.

Son caractère passionné et engagé, elle le développe grâce au théâtre forum et la Compagnie NAJE en 2001, mais aussi avec sa participation au spectacle La route de l'espoir, qui raconte l'histoire de l'esclavage, une pièce jouée en Guadeloupe en 2008. Un spectacle qu'elle ira aussi jouer lors du festival de la Diaspora sur l'île de Gorée au Sénégal, en 2011.

Dès lors son envie de dialoguer, de dénoncer et d'informer grandie. Elle reprend donc le théâtre forum et rejoint la Compagnie du Pied levé. Puis elle écrit en compagnie de Tania Lederlin son 1er monologue Obsession d'une vie, une pièce qui a pour thème la vieillesse, un spectacle réaliste d'aujourd'hui, tendre et rempli d'émotions.

Des émotions, elle en a plein lorsqu'elle découvre le monde du Clown grâce à la compagnie Peut être et Mathilde Vittorelli-Miranda. Cette dernière sera même la metteur en scène de son 1er duo Slow Clown, qu'elle ira jouer avec Henry Matrat en Slovaquie. Jusqu'à aujourd'hui elle développe cet art part différents stages (Grenoble, Allemagne, Espagne…): C'est un complément vital à son travail théâtral.

Son désir premier est de partager sa passion avec le public et les gens avec qui elle travaille, et c'est donc avec joie qu'elle rejoint la Cie. Les Art'souilles en septembre 2008 et qu'elle partage avec tous différents projets artistiques.

Franck Régnier

Franck Régnier membre fondateur de la compagnie Les art'souilles, débute le théâtre en 2000 au sein de la Cie Tribu'lations théâtrales. Il intègre en 2008 une école de théâtre professionnelle Arts en scène dans laquelle il se perfectionne au métier de comédien et aborde de nombreux rôles du répertoire classique et contemporain. Il aura l'occasion de travailler avec, entre autres, Mohamed Brikat, Eric Zobel, Françoise Fouquet ou encore Marie Oury, et de suivre deux masters class avec Alexandre Del Perugia et Yoshi Oïda.

Comédien de théâtre , il joue dans de nombreuses pièces autant classique que contemporaines. (Le malade imaginaire, les dix petits nègres, La cantatrice Chauve, L'amitié entre les hommes et les femmes n'existent pas…), pièce jouée sur Lyon, au festival d'Avignon mais aussi en France et à l'étranger.

Egalement improvisateur depuis de nombreuses année il participe et met en place avec la Cie les art'souilles de nombreux concepts et spectacles d'improvisation sur Lyon et sa région (Carré30, Nombril du Monde, Café La cloche, Pata'dôme théâtre…)

Il intervient en tant que professeur d'improvisation et de théâtre au sein de plusieurs structures sur Lyon et sa région (MJC Bron, Communay…)

Enfin il se lance dans la mise en scène professionnelle, avec « Le gand jeu de l'absurde » (spectacle coécrit avec Priscilla Monchalin) et amateur (Abribus, 3 farces de Molières, Les courtes de Tardieu…)

En 2010, il participe à des lectures à l'Amphithéâtre de l'Opéra de Lyon dans le cadre du festival Belles Latinas.

A coté du théâtre, il y a le cinéma où il joue dans de nombreux court métrage (« Anubis » d'Alice Treuvey, «Il était une fois le bar » d'Emmanuelle Batista, « Catharsis » de Julien Bourières, « Très très chasse » de Mathieu berthon…)